Manjaro, un OS qu'il est bô

Suite à un dépannage de l’extrême sur un " ASUS EEEPC édition Windows 7" vérolé à mort, je me suis dit qu'il était temps de le passer sous GNU/Linux.

Tout d'abord mon choix s'est porté sur linux mint que je pensais user-friendly et suffisamment à jour pour être exploitable. 

... Une catastrophe.

Ça rame, ça plante, c'est lourd. [troll] Peut être du à la base Ubuntu ? [/troll]

 

Ni une, ni deux, je ressort ma Manjaro de sa clé USB et je boot dessus.

J'arrive sur le bureau : tout est là, le wifi et la carte ATI ne pose pas plus de problème à Manjaro qu'a une Ubuntu. Merveilleux. 

J'installe en dur, je choisis d'utiliser tout le disque et c'est parti pour une petit heure.

J'ai tellement rien a faire post-installation que je suis obligé de chercher comment occuper mon temps : remplacer le gestionnaire de connexion, installation de compiz pour plus de fun et paramétrage du fond d’écran ... et ... et puis plus rien !!!

Je peux enfin utilisé mon portable avec une distribution légère, robuste et en rolling realese. Tout roule. Un Must. J'ouvre Firefox et me perds dans les limbes des internets

Rédigé par Chilperik le 10 juin 2016
Catégorie : Informatique | Mots clés : logiciel libre, Manjaro, GNU/Linux, OS, EEEPC

Écrire un commentaire

Quelle est la deuxième lettre du mot oxok ?