Tron e-truand

Une fois ce jeu de mot horrible digéré, je peux vous parler du "fameux" film Tron Legacy. (pour ceux qui cherche encore le "e" se prononce "i")

Comme une bonne histoire commence par un bon duo, j'ai réussi a traîner mon père au cinéma, en effet chose étrange, lui qui très porté sur la SF n'a jamais vu le Tron de 1982...

Je veux corriger ce manque impardonnable. L'occasion est trop belle. On file au ciné pour voir cet héritage.

Alors la chose bien c'est que les 15 premières minutes du film résument le 1er Tron, pratique pour ceux qui découvrent cet univers. Elles posent aussi le cadre du second. Le père concepteur du programme disparaît dans le monde virtuel : la grille, pendant que son fils grandit dans le monde réel sans lui...
 

On le découvre à l'age adulte, jeune homme, assis sur une confortable fortune héritage du travail de son père. La société Encom a , grâce à lui, révolutionné l'informatique et c'est en plein milieu du conseil d’administration, qu'on assiste à une allusion à windows 7 (et ressenti personnel à google chrome aussi) à propos de leur système d'exploitation, le PDG dit : rien ne change, juste le chiffre sur la boite, et tout le monde trouve ça génial...
Au même moment, le fils prodige farceur et plutôt beau gosse, pour nous montrer qu'il se fout royalement de Encom, se permet sa "blague annuelle" en piratant sa propre entreprise et en diffusant l'iso du futur système sur le net, avant de s’échapper par le toit du gratte ciel : en base-jump... Normal !

Il fait parti des gentils et leurs message tout au mong du film est le partage de connaissance et donc du code, intéressant pour le geek qui sommeille en moi, si même disney prône le logiciel libre \o/

Concernant les effets spéciaux : correct, plutôt réussi et en 3D ce qui ne gâche rien, l'univers complet original est bien réussi, le design est moderne, c'est propre.
J'ouvre une parenthèse sur l'utilisation de la 2D pour symboliser le monde réel c'est complètement inutile et déroutant pour le spectateur. Surement une histoire de gros sous mais filmer en 2D avec une cam 3D je m'excuse ça pue...
Autant l'utilisation du N&B pour imager le passé c'est efficace autant là c'est maladroit et finalement on peut dire que c'est une fausse-bonne idée.

Pour finir selon moi le point fort de ce Tron 2.0 c'est la bande son. Daft punk au sommet de leur art pour une oeuvre de commande. Influence 80's, 8bit, violon, speed beat, tout est là et c'est magnifique ! La musique accompgne merveilleusement les images. Elle fait office de narrateur qui nous tient pendant tout le film, bravo.
 

Rédigé par Chilperik le 22 février 2011
Catégorie : Cinéma | Mots clés : film, critiques, 3D, cinéma

Écrire un commentaire

Quelle est la troisième lettre du mot jrvwu ?